Parcours de femme au CIDFF

Le 09 Mars 2016 par Magalie Gabiot, Conseillère en insertion professionnelle

Sortir des violences et trouver un emploi

Présentation de la personne

Mme S, 40 ans, a 2 enfants vivant chez leur père à Paris. Elle souhaite quitter son poste de vendeuse en boulangerie sur Paris après son arrêt maladie et retrouver du travail dans la région pour emménager sur Lorient et envisager un avenir plus sûr avec son nouveau compagnon.


Raison de la venue au CIDFF

Madame s’est adressée à « Moments pour Elles » suite aux violences physiques et psychologiques de son ex-conjoint et pour des questions juridiques sur la garde des enfants.


Accompagnement proposé

Lorsqu’elle s’est présentée au lieu d’accueil « Moments pour Elles », Madame S est apparue très fragilisée et angoissée. Reçue par la juriste, elle explique être originaire de Paris et avoir quitté le domicile conjugal à cause de violences subies depuis plusieurs années. Celle-ci l’a immédiatement rassurée, écoutée et a souligné le courage dont elle faisait preuve en entamant une telle démarche. Il fallut également travailler sur la culpabilité de Madame S concernant ses enfants. En effet, ils sont restés chez leur père (sans danger, aucune violence à déplorer dans ce sens) suite au départ temporaire de Madame S. Il a donc obtenu la garde provisoire des enfants et il fut très difficile pour elle d’avoir des liens avec eux par la suite. Elle a ainsi bénéficié d’un suivi psychologique tout au long de l’accompagnement pour l’aider à surmonter cette épreuve.

L’accompagnement juridique mis en place a duré quelque mois, permettant à Madame S d’être aidée pour une requête auprès du juge aux affaires familiales, de se renseigner sur la désolidarisation du compte joint (son ex-conjoint contractant de nombreux crédits, elle se trouvait de fait dans une difficulté financière importante) et d’obtenir des informations sur la rupture conventionnelle à envisager avec son employeur de Paris.

Madame S fut alors orientée vers une conseillère en insertion professionnelle du CIDFF afin de l’aider dans ses démarches auprès de l’employeur et d’envisager un futur professionnel dans le Morbihan. L’employeur ayant refusé la rupture conventionnelle, elle s’est finalement décidée à démissionner pour pouvoir avancer et commencer ses recherches d’emploi. Elle a bénéficié alors d’un stage « numérique et emploi » auprès d’une association dans le but de valoriser ses expériences et améliorer ses outils de recherche d’emploi. Elle a également participé à une réunion d’information sur la VAE dans le but d’accéder à un niveau de qualification dans le secteur exercé. Prenant peu à peu confiance, elle a tout d’abord obtenu un CDD à mi-temps puis un CDI à temps plein en tant que vendeuse en boulangerie. Aujourd’hui, elle est totalement installée dans la région et sa nouvelle situation lui assure la stabilité financière qu’elle souhaitait. Elle continue ses démarches pour se rapprocher de ses enfants, dans l’attente du jugement.


Analyse / Evaluation de l’accompagnement

Du point de vue de la professionnelle :

Les + :

- l’investissement de Madame dans ses différentes démarches (juridiques et professionnelles)

- le soutien de son nouveau compagnon

- l’expérience professionnelle de Madame sur Paris qu’elle a su valoriser lors de ses démarches de recherche d’emploi

- la mobilité de Madame

- Tout au long de l’accompagnement, en prenant connaissance de ses droits, confiance en elle et en ses capacités, Madame s’est totalement investie tant sur le plan professionnel que sur les actions mises en œuvre pour se rapprocher de ses enfants.

 

Les - :

- l’éloignement géographique de ses enfants et de son ancienne vie pour mettre en place les différentes démarches- la difficulté de faire reconnaitre les violences psychologiques infligées par son ex conjoint

- les conflits avec son ex-conjoint, son ancien employeur et une partie de sa famille qui l’ont fortement affectée et fragilisée

- la peur de Madame de perdre sa place de mère

- les problèmes de santé de Madame

 

Si c’était à refaire ?

L’aspect pluridisciplinaire de cet accompagnement (juridique, psychologique et professionnel) a permis de travailler de façon globale dans un but commun : assurer une sécurité personnelle, émotionnelle et financière à Madame S.

Il apparait que l’urgence de cette situation ainsi que les difficultés relationnelles avec les enfants ont largement influencé son parcours.

Néanmoins, l’investissement et la détermination de Madame S lui ont permis de décrocher un emploi pérenne et de se projeter de manière positive malgré les étapes qui lui restent à franchir.


Situation actuelle 

Madame est toujours en poste en tant que vendeuse en boulangerie en CDI à temps plein. Elle est en attente du jugement du Juge aux Affaires Familiales et d’une réponse de son ancien employeur afin de recevoir les documents de fin de contrat qui lui sont dus.


Message à passer de la part de Mme S.

 « Le CIDFF m'a beaucoup apporté et m'a aidé dans mes démarches. J'ai quitté la région Parisienne pour rejoindre mon ami en Bretagne, j'ai été à « Moments Pour Elles » pour avoir des conseils pour récupérer mes enfants. Je leur ai expliqué les soucis que je rencontrais avec mon employeur de Paris. Elles m'ont aidée dans les démarches à faire et m'ont soutenue, ça m'a permis de ne jamais baisser les bras et de garder confiance en soi c'est le plus important car parfois c'était très dur. J'ai été dirigée vers le CIDFF pour que l'on continue avec moi mes démarches, elles m'ont permis de faire un stage de 4 jours en informatique pour faire mon CV et ma lettre de motivation, de rencontrer des personnes bienveillantes. En quinze jours j'ai trouvé un nouvel emploi, d'abord un CDD de 16h30 par semaine et une semaine après je signais un CDI de 35 heures par semaine. Je me suis reconstruite et cela m'aide pour l'avenir à me battre. Merci à toutes les personnes qui m'ont suivie et aidée dans mes démarches. Sans elles je n'y serais jamais arrivée. Une nouvelle vie commence pour moi et je serais comblée quand j'aurais mes enfants auprès de moi. Ce que je retiens de ce parcours c’est qu’avoir de bonnes personnes à notre écoute c'est primordial, ne jamais se sentir seule et j'ai eu de la chance d'avoir le soutien de mon ami qui me suivait dans tout ce que j'entreprenais. »

L'agenda du CIDFF Morbihan 28

Action collective

Du Lundi 09 Septembre 2019 au Mercredi 18 Septembre 2019

Boost'Emploi module 1 à Ploermel

Pour les femmes…

= Souhaitant se mobiliser vers l’emploi et la formation

= Bénéficiaires des minimas sociaux et/ou demandeuses d’emploi de longue durée

Objectifs:

Se faire confiance, parler de soi et de son projet professionnel en positif 

Durée:

7 jours et une journée de bilan à 3 mois

Au coeur de l'action:

= Des temps individuels et en groupe

= Des échanges et des débats

= Des rencontres avec des professionnels

= Une méthode pédagogique innovante

= Des outils pédagogiques variés et des supports créatifs

Comment s'inscrire:

Pour vérifier que vous remplissez bien les conditions pour participer aux ateliers et vous inscrire : contactez notre secrétariat au 02 97 63 52 36


Afficher plus de details

Nos partenaires

  • Ministère des droits des femmes
  • Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi de Bretagne
  • Préfecture du Morbihan
  • Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances
  • Comité Départemental d'Accès aux Droits du Morbihan
  • Fonds Social Européen
  • Fonds social européen
  • Conseil Général du Morbihan
  • Conseil Régional de Bretagne
  • CAF du Morbihan
  • Fondation RAJA
  • Ville de Vannes
  • Ville de Lorient
  • Ville de Lanester
  • Ploërmel Communauté
  • Ville de Pontivy
  • Arts en Scènes
  • MGEN
  • Ville de St Avé