Journée Internationale des Droits des Femmes

Le 08 Mars 2013 par Céline Benoit

Entre les droits des femmes et "La Femme"

Un peu d'histoire....

La journée Internationale des Femmes est une création de la conférence internationale des femmes socialistes réunie en 1910 à Copenhague afin de servir notamment à la propagande en faveur du vote des femmes et à l'amélioration de leurs conditions de travail. L'initiative en revient à l'allemande Clara Zetkin (1857-1933).

Dans les années 1970, le Mouvement de Libération des Femmes s'empare du 8 mars.

Le sens de la Journée est dépolitisé: elle est dorénavant mise au service du combat des femmes c'est-à-dire d'abord la libération des moeurs et l'acquisition de droits sexuels.

Depuis lors, cette journée se traduit, à travers le monde, par des débats, colloques, expositions, manifestations. C'est l'occasion pour les femmes du monde entier de faire le point sur l'évolution de leurs droits, de manifester, de réclamer une égalité de traitement et de droits pour celles qui en restent privées, et ceci parfois au péril de leur vie.

La Journée Internationale devient officielle et médiatisée.

En 1982, le ministère chargé des droits des femmes d'Yvette Roudy décide de célébrer officiellement la Journée chaque 8 mars. Cette journée a amorcé la tradition politique d'une journée de réflexion sur la place des femmes dans la société française.

Fêter le 8 mars: de quoi parle t'on?

Aujourd'hui nous constatons que le 8 mars est plus que jamais fêté et relayé dans les médias. Mais de quelle façon? De quoi parle t'on lorsque l'on célèbre la "Journée de la Femme" et non celle des "Droits des Femmes".

La nuance est pour nous très significative d'une certaine vision de l'égalité.

"La Journée de la Femme" revient à valoriser la Femme dans toute sa féminité et sa spécificité. Prenons un peu de temps pour parler de la condition de la Femme : la Femme s'occupe du mari, des enfants, de la maison, alors une journée dans l'année, s'il vous plait, laissons la souffler! Monsieur, préparez lui un bon repas, douchez les enfants, faîtes lui un petit massage ... Nul doute qu'elle aura fait le plein d'énergie et de reconnaissance pour l'année à venir. Dans toutes les commerces : lavages de voiture gratuits, distribution de roses, réductions en tous genres, entrées en boîte de nuit offertes... Le 8 mars ne ressemblerait il pas un peu à la fête des mères?! Cela donne bonne conscience de parler une journée entière de "La Femme" et de La gâter, parce qu'Elle le mérite bien, quand même. Cela donne bonne conscience de dire, une fois dans l'année, que les femmes assument une grande partie de la vie familiale, qu'elles sont battues, humiliées, violées aux quatre coins du monde, qu'elles subissent des inégalités professionnelles, salariales, économiques... Une fois dans l'année, c'est bien. On ne vous oublie pas les filles. Et puis, franchement, toutes ces belles faveurs, rien que pour vous, vous avez de la chance (les hommes, eux, n'ont pas de journée, donc vraiment, de quoi on se plaint?!)

Mais, plus sérieusement, lorsque l'on parle de la Journée des Droits des Femmes, c'est d'autre chose qu'il s'agit. Nous parlons parlons bien de Droits : droit à la dignité, droit personnels, droits professionnels, droits économiques, droits familiaux etc.

Oui, nous sommes d'accord, les droits, en France, ont bien avancé... mais ils restent trop peu appliqués. Et que dire du reste du monde? Par conséquent, cette journée doit être une base de réflexions et d'actions pour mobiliser le plus de personnes possibles, et continuer, tous les jours... Continuer à les accompagner dans la connaissance et l'exercice de leurs droits, pour ce qui nous concerne, nous professionnel-les...Continuer, pour le grand public, à avoir conscience des inégalités, et contribuer à les réduire... très simplement :

La clef est l'éducation de nos enfants

En évitant de reproduire les stéréotypes sexistes (une petite fille est plus douce et préfère jouer à la poupée, le petit garçon est "fort", ne pleure pas et adore les voitures... pour ne reprendre que les plus classiques), nous contribuons à former des êtres humains, libres de leurs choix et de leur vie. La pression et les injonctions à l'encontre des femmes (réussir sa vie de femme, de mère, de professionnelle éventuellement) demeurent des déterminismes qui emprisonnent leur liberté.

Remettre en question ces déterminismes sociaux et culturels, aller vers plus d'égalité, de mixité et de partage: tel est le message que le 8 mars contribue à mettre en lumière... pour qu'il s'applique toute l'année!

 

Fichiers à télécharger

L'agenda du CIDFF Morbihan 09

Action collective

Du Mardi 04 Septembre 2018 à 09h00 au Lundi 17 Décembre 2018 à 09h00

"Du Temps Pour Soi, penser à sa vie professionnelle"

Cet atelier collectif est proposé aux femmes de plus de 50 ans, en recherche d'emploi ou en reconversion professionnelle.

 

D'une durée de 24 jours, ses obejctifs sont les suivants:

 

  • Identifier ses attentes et son projet professionnel en relation avec son projet de vie
  • Travailler sur les représentations qui limitent la projection vers un retour à l'emploi
  • Elargir les possibles: diversifier ses choix professionnels et les modes de travail
  • Accompagner à la définition du projet professionnel et aux techniques de recherche d'emploi

 

 Ces ateliers ont lieu toute l'année, sur tout le département (voir l'agenda du CIDFF).

 

Cette action est co-financée par le Fond Social Européen et par le département.

Afficher plus de details
Lorient
Action collective

Du Jeudi 06 Septembre 2018 à 09h00 au Mardi 18 Décembre 2018 à 09h00

"Du Temps Pour Soi, penser à sa vie professionnelle"

Cet atelier collectif est proposé aux femmes de plus de 50 ans, en recherche d'emploi ou en reconversion professionnelle.

 

D'une durée de 24 jours, ses obejctifs sont les suivants:

 

  • Identifier ses attentes et son projet professionnel en relation avec son projet de vie
  • Travailler sur les représentations qui limitent la projection vers un retour à l'emploi
  • Elargir les possibles: diversifier ses choix professionnels et les modes de travail
  • Accompagner à la définition du projet professionnel et aux techniques de recherche d'emploi

 

 Ces ateliers ont lieu toute l'année, sur tout le département (voir l'agenda du CIDFF).

 

Cette action est co-financée par le Fond Social Européen et par le département.

Afficher plus de details
Auray

Nos partenaires

  • Ministère des droits des femmes
  • Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi de Bretagne
  • Préfecture du Morbihan
  • Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances
  • Comité Départemental d'Accès aux Droits du Morbihan
  • Fonds Social Européen
  • Fonds social européen
  • Conseil Général du Morbihan
  • Conseil Régional de Bretagne
  • CAF du Morbihan
  • Fondation RAJA
  • Ville de Vannes
  • Ville de Lorient
  • Ville de Lanester
  • Ploërmel Communauté
  • Ville de Pontivy
  • Arts en Scènes
  • MGEN
  • Ville de St Avé